Mozambique: processus d’allégement de la dette du pays "en cours de finalisation" - Club de Paris

Le processus dans lequel le Mozambique doit obtenir un allégement de sa dette par un groupe de pays créanciers, afin de libérer des ressources pour lui permettre de faire face à la pandémie de Covid-19, est en cours de finalisation, a annoncé le secrétaire général du groupe, connu sous le nom de Club de Paris.

“Pour le Mozambique, le processus est en cours de finalisation”, a déclaré Odile Renaud-Basso lors d’un débat en ligne dans le cadre des réunions annuelles de la Banque Mondiale, auxquelles elle a participé mardi aux côtés du Ministre mozambicain de l’Économie et des Finances, Adriano Maleiane.

Ces remarques sont intervenues après que Maleiane eut déclaré que le pays n'avait pas encore reçu de réaction des créanciers auxquels il avait écrit.

"Nous avons envoyé une lettre et le protocole d'accord avec le Club de Paris, mais nous attendons une décision", a déclaré Maleiane. “Jusqu'à présent, nous n'avons reçu aucune réaction formelle des créanciers. Nous avons supposé qu'ils faisaient de leur mieux et que le secrétariat du Club de Paris nous inviterait aux négociations.”

Le plan d'allégement de la dette, annoncé en avril et avec lequel le G20 - les 19 plus grandes économies du monde et l'Union Européenne - s'est depuis aligné, est l'une des initiatives d'aide “les plus importantes” pour des pays comme le Mozambique, selon Maleiane, soulignant que l'argent est nécessaire pour aider les personnes les plus touchées par Covid-19.

Dans le débat en ligne, le ministre a également déclaré qu'il fallait envisager d'aller plus loin. En réponse à la pandémie, a-t-il déclaré, des mesures devraient être prises pour annuler la dette en cours de discussion, plutôt que de simplement la suspendre comme dans le cadre de l'Initiative de suspension du service de la dette du Club de Paris et du G20.

“La suspension plutôt que l'annulation soulève plus de questions qu'elle ne répond” car il reste la question de savoir dans quel état se trouve l'économie lorsque les obligations de paiement sont reprises, a souligné Maleiane.

Pourtant, Maleiane a qualifié de “a good step” la suspension déjà annoncée pour cette année.

“Le Mozambique a demandé à ses créanciers étrangers un allégement du paiement de la dette, sans toutefois inclure les détenteurs d'obligations souveraines issues de l'affaire des “dettes cachées” pour éviter “l'instabilité” dans une “bonne restructuration”, a annoncé le ministre. Cependant, a-t-il ajouté, «s’ils suivent l’initiative du G20, ils seront les bienvenus”.

Debt Service Suspension Initiative (DSSI) prévoit un congé de paiement pour la dette publique bilatérale, c'est-à-dire que les pays débiteurs sont exemptés des paiements d'intérêts et de principal jusqu'à la fin de cette année. L'initiative doit être prolongée au moins jusqu'à la fin de 2021 si les chefs d'État du G20 en décident ainsi lors d'une réunion prévue le mois prochain.

Source: https://clubofmozambique.com/news/mozambique-debt-relief-process-for-country-being-finalised-paris-club-173993/

Articles sur le même thème

Aucune actualité disponible.

Evénements sur le même thème

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Campagne d'adhésion 2020-2021