Communication - Presse

Mozambique : des entrepreneurs envisagent importer des vaccins et les vendre dans les cliniques

Le secteur privé souhaite s'impliquer dans le Plan National de Vaccination, à travers l'importation de vaccins et leur distribution via les cliniques privées. L'Association du Commerce, de l'Industrie et des Services (ACIS) affirme également que les nouvelles restrictions annoncées par le président de la République sont préjudiciables à l'activité économique.

S'adressant à la nation jeudi dernier (15/07/2021), le président Filipe Nyusi a annoncé une série de mesures, qui, en général, restreignent encore plus le fonctionnement des établissements commerciaux, dans certains cas ferment les écoles, et limitent un peu plus la circulation des personnes dans les villes pays

Le Directeur Exécutif de l'ACIS, Edson Chichongue, s'est déclaré insatisfait des mesures, les qualifiant d'étouffantes pour la communauté des affaires mozambicaine.

Chichongue a déclaré que la réduction des heures d'ouverture des établissements commerciaux se traduirait par un plus grand nombre de personnes les visitant en même temps, "ce qui ne fait que contribuer à ce que nous ayons plus de cas Covid-19".

Réduire les heures d'ouverture « signifie réduire la capacité de production des entreprises elles-mêmes », réduisant ainsi les revenus et menaçant les emplois. « Comment allons-nous assurer le paiement des salaires de ces travailleurs ? Il a demandé.

La Confédération des Associations Économiques du Mozambique estime cependant que les nouvelles mesures sont capables de contenir la propagation du virus et sont donc justifiées, notamment parce qu'"avant les mesures de prévention, les entreprises sont affectées par le virus lui-même", a déclaré Evaristo. Madime, vice-présidente de la Commission du secteur privé pour la réponse au Covid-19 à CTA.

Madime fait cependant valoir qu'il serait préférable d'accélérer le processus de vaccination des Mozambicains afin que le pays puisse revenir à la normale plus rapidement, et que le secteur privé pourrait aider en facilitant la vente de vaccins dans les cliniques privées.

Evaristo Madime dit que les prix pratiqués n'ont pas besoin d'être « axés sur le profit ». Le fait est que « les entreprises ont acquis les vaccins et ont eu des coûts », et la perspective serait précisément de « supporter le coût d'acquisition du vaccin, et ce ne serait jamais d'un point de vue commercial [profit] ».

En fait, le secteur privé a déjà commencé à coopérer avec le gouvernement afin d'atteindre l'objectif de vacciner 17 millions de Mozambicains.

 

La source: https://clubofmozambique.com/news/mozambique-entrepreneurs-want-to-import-vaccines-and-sell-them-in-clinics-o-pais-196879/

Articles sur le même thème

Aucune actualité disponible.

Evénements sur le même thème

Aucun événement ne correspond à votre recherche

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin
Fermer

Campagne d'adhésion 2020-2021