Communication - Presse

La France pourrait être la porte d'entrée vers l'Europe pour les entreprises mozambicaines

La CTA a tenu une réunion mardi dernier avec l'Ambassadeur de France au Mozambique, David Izzo, traitant, entre autres, de la manière dont le secteur privé mozambicain peut tirer parti des opportunités existantes en France, en particulier, et dans l'Union européenne en général, et de quelle nature des liens commerciaux peuvent être établis pour favoriser les partenariats entre les entrepreneurs mozambicains et français et le reste de l'Union européenne.

Lors de la réunion, la CTA a évoqué les récentes déclarations de l'Ambassadeur de France, citées par les médias nationaux, selon lesquelles les entreprises mozambicaines gaspillaient les opportunités d'investissement offertes par l'Union Européenne. Le diplomate français a expliqué dans quel contexte de telles déclarations avaient été tenues.

La CTA à son tour reconnu que cette triste réalité était due à l'ignorance de ces opportunités de la part des entreprises nationales, combinée à un accès limité aux canaux d'information appropriés.

Au cours de la réunion, les parties ont discuté de la manière dont le secteur privé national mozambicain pourrait exploiter ces opportunités et du type de liens qui pourraient être établis pour favoriser et renforcer les partenariats entre les entrepreneurs mozambicains et français et avec le reste de l'Union Européenne.

La CTA s'est rendu disponible pour servir de vecteur de diffusion des opportunités qu'offrent la France et l'Union Européenne, et être un facilitateur du secteur privé national pour accéder à ces opportunités. Il a été évoqué la possibilité d'organiser un forum d'affaires et d'investissement France-Mozambique comme une opportunité de partage d'opportunités et de partenariat

Total peut jouer un rôle pertinent dans le transfert de savoir-faire et training business

La CTA et l'Ambassade de France ont également abordé l'implication active de la France dans l'industrie pétrolière et gazière au Mozambique, en particulier celle de Total dans le bassin de Rovuma, et ont discuté de la manière dont l'Ambassade pourrait plaider pour l'autonomisation de l'entrepreneuriat national, et pour cette entreprise. préférer le contenu national.

La CTA est conscient de la faible capacité des entreprises nationales à se positionner sur le marché exigeant de l'industrie pétrolière et gazière. Cependant, il comprend que Total peut jouer un rôle pertinent dans le transfert de savoir-faire et dans la formation du tissu commercial à la fourniture de biens et services dans les domaines explorés par cette entreprise.

À cet égard, la CTA a introduit le Programme National de Certification des entreprises (PRONACER), actuellement en cours de mise en œuvre, comme contribution à l'atténuation des difficultés auxquelles les entreprises nationales sont encore confrontées pour accéder aux marchés.

L'Ambassadeur Izzo a noté que Total était conscient du rôle qu'il pouvait jouer tant en matière de contenu local que de transfert de savoir-faire.

Concernant le contenu local, Total avait organisé des séminaires sur les opportunités locales, dans le but de responsabiliser les entreprises sur leurs processus de passation de marchés, ainsi que de faire connaître les opportunités commerciales existantes.

En ce qui concerne le transfert de savoir-faire, la multinationale française a une initiative de bourses pour les étudiants mozambicains et ouvre deux écoles professionnelles techniques dans le pays, l'une à Cabo Delgado et l'autre à Maputo

 

Source: https://clubofmozambique.com/news/france-could-be-the-gateway-to-europe-for-mozambican-business-185354/

Articles sur le même thème

Aucune actualité disponible.

Evénements sur le même thème

Aucun événement ne correspond à votre recherche

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin
Fermer

Campagne d'adhésion 2020-2021