Filipe Nyusi prend ses fonctions pour un second mandat en tant que Président du Mozambique

L'investiture de Filipe Nyusi pour un second mandat à la tête de l'État a eu lieu ce mercredi 15 janvier à la Praça da Independência, à Maputo.

Les résultats électoraux ont donné, en plus d'une victoire confortable pour Filipe Nyusi avec un score de 73%, une majorité qualifiée pour le Front de libération du Mozambique (FRELIMO) à l'Assemblée de la République.

Dans son discours post-investiture, Nyusi a déclaré que cette composition du Parlement ne pouvait pas réduire l'importance du débat d'idées, soulignant que cet organe représente tous les Mozambicains. Il a également évoqué les priorités de son nouveau mandat, ayant déclaré qu'il parierait sur la préservation de la paix en tant que priorité absolue et condition indispensable au développement.

"Nous continuerons, même si cela nous coûte la vie, à défendre et à promouvoir la paix", a déclaré Filipe Nyusi. "Nous encouragerons un dialogue franc et ouvert. Notre force vient de notre diversité et de notre richesse sociale et culturelle."

Nyusi a également réitéré qu'il assume, une fois de plus, l'engagement à être le président de tous les Mozambicains : "Notre programme est de développer le Mozambique, c'est de veiller à ce que ce développement ne se fasse pas au prix de l'injustice, de l'arrogance et des inégalités."

 

L'opposition n'était pas présente

Les partis d'opposition disposent de sièges parlementaires n'ont pas assisté à la cérémonie d'investiture de Filipe Nyusi.

La Résistance Nationale Mozambicaine (RENAMO) et le Mouvement Démocratique du Mozambique (MDM) ne reconnaissent pas les résultats des élections, accusant des fraudes.

 

Lutte contre la corruption

Un autre problème abordé par Filipe Nyusi lors du discours d'inauguration est celui de la corruption. Le président a garanti qu'il n'y aura pas de trêve dans la lutte contre ce fléau et "qu'il n'y aura ni de petits ni grands corrompus qu’ils soient touchables ou intouchables".

"Dans cet exercice de lutte contre la corruption, nous nous éloignerons de ceux qui ont l'intention de remplacer l'action institutionnelle de la Justice par une opération de chasse aux sorcières", a déclaré Nyusi.

Le chef de l'Etat a promis que, pour le nouveau cycle de gouvernement, il continuera à placer les domaines des infrastructures, de l'économie, de l'énergie, du tourisme et de la pêche au cœur de l'agenda central. Une attention particulière sera également accordée à l'agriculture et à l'industrialisation du pays. Nyusi a indiqué que "toutes ces activités contribueront de manière significative à la création d'emplois pour les jeunes".

 

Inclusion

Le président a également promis de promouvoir l'inclusion politique, mais, comme il l'a expliqué plus tard lors d'un déjeuner lors de son investiture, "l'inclusion politique ne résulte pas de la simple attribution de postes à ceux qui sont dans l'opposition".

"L'inclusion, c'est bien plus que l'accommodement d'un groupe restreint de compatriotes, quelle que soit leur origine. C’est également écouter ceux qui pensent différemment, donner l'égalité des chances à tous, exercer la justice sociale, et c'est également promouvoir l'emploi", at-il déclaré.

La cérémonie d'investiture de Filipe Nyusi a réuni des députés du FRELIMO et des dirigeants des organes souverains. Environ trois mille invités nationaux et étrangers, dont plus de 10 chefs d'État et de gouvernement, ont assisté à la cérémonie.

Le nouveau gouvernement sera annoncé dans les prochains jours, a déclaré Filipe Nyusi. Le chef de l'État mozambicain a promis de former un exécutif pragmatique, axé sur les résultats, et a déclaré que plus de 60% des membres du nouveau gouvernement seront de nouveaux visages, privilégiant la jeunesse et l'équilibre entre les sexes.

Articles sur le même thème

Aucune actualité disponible.

Evénements sur le même thème

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Campagne d'adhésion 2020-2021