Services  •  Publications

VOYAGES EN FRANCE AVEC TRANSIT PAR L'AFRIQUE DU SUD

A l’issue des décisions d'une mise à jour de la Direction de la Coopération Internationale auprès du CIC du MININT, relative aux conditions d’entrée en France pour les voyageurs en provenance de pays faisant l’objet de dispositions renforcées, les conditions de voyage s’agissant des passagers en simple transit via ces pays ont évoluées résumé en ces termes: 

« Il apparaît donc que le dispositif de contrôle et de quarantaine/isolement à l'arrivée en France concerne l'ensemble des passagers arrivant d'un des pays "rouge", y compris dans le cas d'un transit en provenance d'un pays "vert".

La doctrine retenue est bien que toute personne prenant un vol au départ d'un pays rouge est considérée comme "rouge", même si elle ne fait que transiter par celui-ci alors qu'elle vient d'un pays vert, y compris si elle est restée en zone internationale et n'est donc juridiquement pas entrée dans le pays rouge. »La doctrine retenue est bien que toute personne prenant un vol au départ d'un pays rouge est considérée comme "rouge", même si elle ne fait que transiter par celui-ci alors qu'elle vient d'un pays vert, y compris si elle est restée en zone internationale et n'est donc juridiquement pas entrée dans le pays rouge. »

Ainsi, concernant le cas d'une arrivée en France en provenance d'un pays tiers à l'espace européen autre que les pays faisant l'objet de dispositions renforcées (Afrique du Sud, Brésil, Chili, Inde, Argentine), après un transit par l'un de ces derniers>

Le voyageur devra ainsi détenir :

- une "attestation de déplacement vers la France métropolitaine depuis un pays identifié comme zone de circulation de l'infection de la covid19", accompagnée des justificatifs correspondants ;

- les justificatifs de ce transit (billetterie) ;

- une déclaration sur l'honneur ;

- un résultat négatif de test RT-PCR réalisé moins de 72h avant le départ.

- d'une "attestation de déplacement vers la France métropolitaine depuis un pays dans lesquels la présence de variants d'intérêt est observée", accompagnée des justificatifs correspondants ;

- d'une déclaration sur l'honneur ;

- d’un justificatif permettant d’attester l’adresse du domicile ou d’un lieu d’hébergement adapté (hôtel ou assimilé) pour la mesure d'isolement d'une durée de 10 jours à laquelle il sera soumis à l'arrivée ;

- pour les voyageurs de plus de onze ans uniquement, le résultat d’un examen biologique de dépistage virologique « RT-PCR COVID » de moins de 36 heures avant le départ et ne concluant pas à une contamination par la covid-19 ou, à défaut, le résultat d’un examen biologique de dépistage virologique (PCR) réalisé moins de 72 heures avant le départ ne concluant pas à une contamination par la covid-19 et d’un test antigénique réalisé moins de 24 heures avant le départ ne concluant pas à une contamination par la covid-19.

Lorsque le voyageur effectue une liaison depuis l’un des cinq pays à risque accru, avec transit d’une durée inférieure à 14 jours au sein d’un pays tiers autre que l’un de ces cinq pays (par exemple, départ depuis l’Afrique du Sud, arrivée au Sénégal avec « transit » de 13 jours dans ce pays, puis départ pour la France), il sera soumis aux mêmes conditions que mentionnées ci-dessus, c’est-à-dire aux conditions auxquelles les voyageurs en provenance directe d’Afrique du Sud sont soumises.

Articles sur le même thème

Aucune actualité disponible.

Evénements sur le même thème

Aucun événement ne correspond à votre recherche

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin
Fermer

Campagne d'adhésion 2020-2021