Publications

Le FMO et le FMI discutent cette semaine de la transparence dans la gestion de 309 millions USD pour Covid-19

Le Forum de Suivi Budgétaire (FMO) et le Fonds Monétaire International (FMI) se réuniront cette semaine pour discuter de la transparence dans la gestion du prêt de 309 millions de dollars, récemment annoncé pour aider le Mozambique à répondre aux besoins urgents de la balance des paiements. les paiements et les taxes, résultant de la pandémie de Covid-19, le FMO avance, dans un communiqué que "Carta" y avait accès.

Selon la note, la réunion aura lieu à une date non encore annoncée, à la suite d'une plainte déposée le 22 avril dernier par le FMO auprès du FMI, pour l'intégration de la société civile dans l'inspection du prêt en question.

"Le 29 avril, le FMI a répondu à la lettre du FMO, invitant cette plateforme de la société civile à une réunion (...) où les mécanismes de transparence prévus dans l'accord de crédit de 309 millions de dollars seront discutés", selon le communiqué.

Le FMO rappelle que ces exigences sont, en fait, conformes aux engagements pris par le gouvernement dans le rapport de juillet 2019 sur la transparence, la gouvernance et la corruption. Dans ce document, le gouvernement reconnaît que le manque de transparence peut exacerber les préoccupations concernant la gouvernance et augmenter le risque de conflit d'intérêts.

Préparé par le gouvernement, avec l'aide des départements juridique et des finances publiques du FMI, le rapport affirme en outre que «la société civile (…) devra non seulement exercer un rôle de vigilance, mais aussi servir de source de connaissances, de plaidoyer et de mobilisation. Le secteur privé devra également faire partie de la solution ».

De l'avis du FMO, il serait contre-productif que l'approbation par le FMI d'un prêt d'urgence pour faire face à la pandémie de Covid-19 signifie l'abandon de la mise en œuvre de l'ensemble des réformes convenues dans le rapport de juillet sur la transparence, la gouvernance et la corruption 2019.

«Par conséquent, lors de la rencontre avec le FMI (…), le FMO défendra que l'approbation du crédit de 309 millions de dollars, dans le cadre de l'urgence Covid-19, ne doit pas servir de prétexte à l'abandon de la stricte mise en œuvre de la réformes entreprises par le gouvernement dans son rapport sur la transparence, la gouvernance et la corruption ».

 

Source: https://cartamz.com/index.php/economia-e-negocios

Articles sur le même thème

Aucune actualité disponible.

Evénements sur le même thème

Aucun événement ne correspond à votre recherche

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Campagne d'adhésion 2019-2020